lundi, janvier 15, 2007

Nova godina v Serbia

Et voilà, 3 semaines après le retour de Belgrade, les photos et les impressions arrivent sur le blog.

Une nuit à 7 dans un compartiment (pas évident pour trouver le sommeil), 4 contrôles de passeports et nous y voici :

(Blason de Belgrade)

Belgrade, capitale de la Serbie et de l'ex Yougoslavie, compte 1 273 651 âmes.
Un peu d'histoire : Il s'agit de l’une des plus anciennes cités européennes dont l’histoire s’étend sur plus de 7000 ans. Historiquement, Belgrade est l'antique cité de Singidunum, colonie romaine située dans la province de Mésie. Le nom slave Beograd a été officiellement prononcé pour la première fois le 16 avril 878 dans une épître envoyée par le Pape Jean VIII au Prince Boris de Bulgarie. Il a pour signification la ville blanche.

Au fil de son histoire mouvementée, Belgrade a été conquise par 40 armées: elle a été romaine, byzantine, hongroise, ottomane puis capitale de la serbie réellement indépendante en 1878.
(extrait de Wikipedia)

Après avoir changé de la monnaie,

1 € = 78 dinars
Acheté des tickets de bus/Tramway, des cigarettes (moins de 1€ pour un paquet de malboro), bu un petit café,


direction le parc du Kalemegdan qui surplombe la ville et nous permet d'admirer le Danube avec la Nouvelle ville en arrière plan.

Ce parc verdoyant compte un château avec ses fortifications, avec le ciel bleu c'est une balade sympa mais on a encore tous nos sacs sur le dos et une nuit de train dans les pattes.





A la sortie du parc, on n'est passé devant un zoo et j'ai demandé à Miloš si c'est celui qui a été bombarbé pendant la 2e guerre mondiale par les nazis. Je fais référence au film d'Emir Kuturica "Underground", une scène au début du film...

Oui c'est celui là ! Mais l'éléphant est parti. On en causait devant ce bâtiment. Et Miloš super surpris que je connaisses les films de Kusturica. On a eu une bonne discussion dans les jours qui suivent après.

Mais là, on était crevé alors direction là où on va faire dodo pendant 4 jours.


Le nom de la rue (à se souvenir si on est tout seul), écrit en alphabet cyrillique.



La cour de l'immeuble (authentique, non ?)


La cage d'escalier


Et l'appartemment proprement dit avec Jakub, Blanka et Nadine sur la photo.


Video pendant qu'on fait dodo... Par ordre d'apparition : Moi, Kristie (Lettonie), Aude (France), Blanka (Espagne), le clochard par terre c'est Jakub (Slovaquie) et Mathilde (France).




On a vu du cyrillique tout à l'heure pour la plaque de ma rue, on peut s'arrêter un peu sur cet alphabet. En Serbie, l'alphabet latin et l'alphabet cyrillique sont tous les deux officiels. Avec un peu d'intuition, on arrive à comprendre quelque chose des fois... Pour l'affichage des trains, c'est écrit Zagreb pour le premier.Beograd s'écrit Београд.

Le cyrillique est principalement utilisé pour écrire le russe et plusieurs langues slaves (en fait, les langues slaves de peuples orthodoxes, les catholiques ayant préféré l'alphabet latin) :

* vieux slave (ou vieux bulgare) ;
* biélorusse ;
* bulgare ;
* serbe ;
* ukrainien ;
* ruthène;
* macédonien.

Il sert également à écrire de nombreuses langues non slaves et non indo-européennes parlées sur le territoire de la Russie, comme l'oudmourte, le khanty, le nenets ou l'ossète, ainsi que le mongol. Pour ces langues, il est souvent complété par des signes diacritiques ou des caractères spéciaux, destinés à noter des phonèmes qui n'existent pas en russe. On peut consulter à ce propos Diacritiques de l'alphabet cyrillique.

L'alphabet cyrillique (en russe : кириллица ; en ukrainien : кирилиця ; en biélorusse : Кірыліца ; en ruthène : кырилиця ; en serbe : Ћирилица ; en bulgare : кирилица ; en macédonien : кирилица) est un alphabet bicaméral de trente-trois lettres (dans sa version moderne russe), créé au IXe siècle par des disciples du frère Cyrille (peut-être Clément d'Ohrid), à partir du grec dans sa graphie onciale ; il est notable que la valeur phonétique des lettres empruntées correspond, mutatis mutandis, à celle qu’elles avaient dans le grec de l'époque. Par exemple, le Β bêta (prononcé [b] en grec classique mais [v] en grec médiéval) est devenu le В ve russe ; il a donc fallu créer une lettre de façon à obtenir un graphème pour le phonème [b], en l'occurrence une modification du ve, soit Б.

extrait de Wikipedia

Bon, revenons à Belgrade, au réveil, direction le centre ville pour une première découverte de la ville.


Au détour d'une rue, une yougo, voiture officielle du temps de la Yougoslavie,




Le palais présidentiel,

Du neuf et du vieux,


Miloš et Nadine


La cathédrale saint Sava, énorme temple orthodoxe construit pour Saint Sava, le plus respecté des saints en Serbie.
Il est le père de l'église serbe et est fêté le 14 janvier.

Un peu imposant pour moi, et surtout...

pas fini à l'intérieur !

J'ai préféré sa petite soeur,

Plus petite et

bien décoré. Les églises orthodoxes avec leurs icônes sont plus jolies que les églises catholiques.

Autre chose que l'on peut voir à Belgrade...

La guerre est passé par là, et on a là un exemple d'une frappe chirurgicale américaine. Ce bâtiment était le ministère de l'intérieur si je me souviens bien. C'est assez impressionnant d'écouter Miloš nous parler de cette période. 1999 et la guerre au Kosovo est assez proche quand on y pense.
Et quand il nous dit en rigolant que nous qui habitons dans des pays membres de l'OTAN, on ne s'est pas si on doit rire aussi...


Miloš et le tag "non à l'OTAN"

Il nous a raconté les nuits à avoir peur pendant les bombardements, les écoles fermés (Beaucoup de jeunes serbes jouent très bien au basket parce qu'ils n'avaient que ça à faire), les rues à éviter à cause des snipers (un ministre a été tué comme ça) et ça s'est passé il y a juste 8 ans...



Alors nous, on a pris une photo et je penses en la regardant que ce n'est pas nous qui allons la faire la prochaine guerre !

Mais pourquoi y sommes nous, à Belgrade ? Pour le nouvel an, alors en avant pour les festivités !

A Belgrade, le nouvel an se passe dans les rues, c'est la première fois que j'en passes un comme ça et ça se refera, sûr !

2 grandes scènes avec des concerts étaient installées dans le centre ville, la première un peu métal avec des jeunots métalleux et la deuxième plus sympa avec Boban Markovič entre autres, on a passé la nuit devant cette scène.

On l'a passé avec des verres en plasiques bleus dis donc !

Et devinez qui j'ai rencontré avec son nouveau bonnet de père Noël ?

BOB !!!!


Là c'est le moment du décompte, qu'on essayé de faire selon la tradition espagnole, en mangeant un grain de raisin à chaque seconde. Sympa, sauf que le chanteur du groupe a dû trouver que c'étais trop long alors on a eu droit à : 19,18,17,4,3,2,1... SREČNO NOVA GODINA !!!
A dire avec la bouche pleine de raisin.

Puis la nuit s'est poursuivi, là, session danse en synchro pour Aude avec un serbe super concentré!





Je crois qu'on est aller se coucher à 6h ou quelque chose comme ça.

J'attends d'autres photos pour continuer l'histoire...

Et voilà, l'article va continuer vu que j'ai reçu les photos des gens.



Là, vous pouvez voir en action des gens (pas tous serbes) qui ne savent pas danser un kolo. Et pour info, c'étais pendant le concert de Boban Marković, qui joue dans la BO d'Underground. (la classe !)


Bon, il y a d'autres vidéos mais je m'abstiens de les montrer depuis que j'ai vu les nouvelles lois françaises qui répriment l'ivresse sur la voie publique...

Et le lendemain ?

Ein bisschen tired bien sûr, on a continué la visite de Belgrade, en allant cette fois visiter une autre partie de Belgrade. Bus (3 différents), et nous arrivons au bord d'une rivière.



Jolie, c'est, je pense, la promenade du dimanche des belgradiens. Furetage au bord de l'eau, pleskavica (spécialité locale à la VIANDE) et puis on continue la ballade.


Que trouve t'on après ? Une fête foraine !

La tentation... Allez, un petit tour d'auto tampon !

Pfouu ! Allons boire un café sur un bateau !



Petite faiblesse pour certains

Retour à Belgrade, où on a visité une autre partie du centre ville et la forme est revenu !


Visite du métro (!)

Nous sommes ensuite allés dans un bar à cocktail où on a fait un peu les cons et on est reparti en piste !!!



Je suis avec Nikola et Julia. L'un est serbe, sa particularité était d'apparaitre et disparaitre tout le temps. Il nous retrouvait tout le temps sans que je comprenne comment, n'importe où dans Belgrade, on l'a même découvert dans notre appartement un matin. Il nous a retrouvé à Ljubljana le week end dernier...
Julia est notre propriétaire, et elle aussi nous retrouvait tout le temps.


C'étais le dernier soir...

J'ai cherché des photos du lendemain, mais apparemment personne n'en a pris.

Je peux dire qu'il pleuvait et qu'on s'en allait.


Salut à toi Beograd !

5 commentaires:

Genius Milenius a dit…

veste a la mierda (fuck you and your fucking travel to the fucking belgrad with the fu7cking fuckers and bitches)

Dave a dit…

Ouais ben comme l'autre y dit ça devait etre un fucking voyage ! lol En tout cas ça avait l'air cool ! A bientot en Savoie alors ! Tchuss

Anonyme a dit…

et bien pour du recit, c'est du recit ! moi meme qui etait pourtant la dans ce trip j'avais l'impression de tout (re)decouvrir ! bien les minutes historiques ! mais c bien sympa de revivre tout ca ! donc merci bien ! et au weekend prochain sans doute ! Od

matyld a dit…

whaou, ben ya pas a dire, ca donne envie d´y revenir, enfin si seulement j´en avais le droit...Pour les autres, ne ratez pas exit festival a novi sad et Guća festival en été !!
mat´

milos a dit…

Ooooo Regis,
this presentation is something really special!!!! I can't believe you know some historical information better than me who was born there. In any case great done....and all of you fuckers and bitches are invited to come to festivals in Serbia:
1. music festival EXIT (25 stages), July, Novi Sad - North Serbia, www.exitfest.org
2. trumpet festival, August, Guča - central Serbia, www.guca.co.yu
Greetings
Miloš